Un NAS, pour quoi faire ?

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Avec la démocratisation des ordinateurs portables, des consoles de jeux, des tablettes et autres périphériques multimédias connectés, il est devenu intéressant de pouvoir centraliser certaines données (voire toutes ?) de façon à pouvoir y accéder à partir de n’importe quel périphérique. Autrefois destinés aux entreprises de part leur prix et leurs fonctionnalités, les NAS (Networks Attached Storage ou « serveur de stockage en réseau ») investissent depuis quelques années le marché des particuliers. Evidemment, ils y perdent au passage quelques fonctionnalités et leurs performances sont moindre. En contrepartie, ils se font plus discrets et surtout, sont vendus bien moins cher que leurs homologues destinés aux professionnels.

Stockage réseau

Le première fonctionnalité d’un NAS est de stocker des fichiers. L’espace de stockage est accessible sous la forme d’un disque virtuel via l’Explorateur, le Finder ou encore les explorateurs sous Linux, mais aussi via une interface Web.

La gestion des accès aux répertoires et aux fichiers pour les différents utilisateurs est évidemment possible et s’effectue à partir de l’interface d’administration. Dans mon cas, le NAS a rempli sans problème sa fonction première, et heureusement. La seule difficulté que pourraient rencontrer des utilisateurs est de savoir comment monter un disque réseau.

Partage multimédia, streaming

Grâce à la « norme DLNA », le NAS est capable de diffuser des fichiers audio et vidéo sur le réseau. Ces fichiers peuvent ensuite être lus par un périphérique compatible (téléviseur, lecteur DVD/Blu-Ray, console de jeu, tablette…). Pour mettre à disposition les fichiers, le serveur que j’ai testé fait appel à un petit logiciel appelé Twonky, simple à configurer (et disponible sur plusieurs systèmes d’exploitation dont Windows). Tout se fait à partir de l’interface Web. Après plusieurs essais (hé oui, j’avais mal configuré le service au départ) j’ai pu lire mes DivX sur ma tablette sous Android (j’ai utilisé l’application BubbleUPnP pour visualiser le contenu disponible), sur mon lecteur Blu-Ray ou encore mes consoles de jeu. Plus besoin de savoir sur quel ordinateur est stockée la vidéo que j’ai envie de regarder, il suffit qu’elle soit sur le serveur.

Sauvegardes

L’intérêt d’un NAS est aussi de pouvoir réaliser des sauvegardes. Evidemment, en stockant une copie de vos fichiers importants sur celui-ci, vous en réalisez une, mais le plus intéressant est de pouvoir sauvegarder automatiquement vos données. Apple l’a bien compris et propose avec Time Machine une solution facile à mettre en place. Je l’utilise d’ailleurs avec mon MacBook Pro, mais pour cela, j’ai un disque dur externe dédié. Le NAS que j’ai testé permet de réserver une partie de l’espace de stockage pour Time Machine. L’occasion idéale de voir si tout est aussi simple qu’avec un disque dur externe.

Accès depuis l’extérieur

Le dernier service que j’attends d’un NAS est de pouvoir accéder à mes fichiers depuis l’extérieur : pour récupérer un document que j’ai oublié, partager des photos avec des amis, ou permettre à d’autres de m’envoyer des fichiers autrement que par mail. Le NAS permet donc d’obtenir sa solution de Cloud personnel. Cette fois, la configuration nécessite d’avoir un minimum de connaissances et ne sera sans doute pas à la portée de tout le monde. Mais la difficulté n’est pas insurmontable. J’ai assigné une adresse IP fixe au NAS, configuré la redirection des ports dans ma Freebox et j’ai pu accéder à mes fichiers depuis l’extérieur à partir de l’interface prévue à cet effet.

Cette fonctionnalité plutôt utile convient bien pour des petits fichiers. Pour partager des fichiers volumineux, j’ai rencontré une difficulté que je n’avais pas prévue. Effectivement, les données transitent via ma ligne ADSL. Si le débit est suffisant lorsqu’on m’envoie des fichiers, il est trop faible dans le sens inverse. Imaginez une dizaine de personnes tentant de télécharger des photos de 5 Mo chacune avec une connexion à 80 kb/s à partager…En conclusion, le partage des fichiers, c’est bien, mais avec la fibre, ça sera mieux.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
2017-03-17T20:58:41+00:00